Ses villages et ses lieux-dits

Combien de ces lieux dits dont la signification est inconnue et souvent erronée. Ainsi de Theux à Juslenville, le chemin dit des grands prés était jadis une propriété d’un monsieur de Grandpré. A Jevoumont, "lu voye dès molin" était usitée par les habitants de Jevoumont, Hodbomont, Mont, etc.. obligés de faire moudre leurs grains au moulin banal de Spixhe, moyennant une redevance à payer au détenteur du fief dont on parlait déjà en 1412 et disparut en 1793. Malheureusement, ces lieux-dits régionaux sont, comme tant d’autres, condamnés à tomber dans l’oubli le plus complet.

Pays de Franchimont, Regnier Tieffels


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 8 septembre 2009
par  Valérie Dohogne

Marteau, cet oublié

Marteau, cet oublié A des amis de Spixhe MARTEAU. LIEU ET FAMILLE
Petit hameau de Spa, ne comportant qu’un petit nombre d’habitations, Marteau n’est plus aujourd’hui qu’un carrefour où les automobiles passent en trombe sans se douter qu’elles défilent devant un morceau important de l’histoire du (...)

mardi 8 septembre 2009
par  Valérie Dohogne

La Porallée

La Porallée
Nous avons lu, il y a quelques mois seulement, un roman intitulé « LA ROSE ET LE ROSIER » (1) paru, il y a dix-huit ans déjà. Il nous faut attendre parfois bien des années et même un heureux concours de circonstances pour découvrir une œuvre romantique poignante dont l’action se déroule en (...)

mardi 8 septembre 2009
par  Valérie Dohogne

Sassor, un village sans histoire ?

SASSOR : VILLAGE SANS HISTOIRE ?
Sassor, petit hameau paisible, dominant Marché et même Franchimont, loin des grandes voies de communication, autrefois agricole à cent pour cent, ne paraît pas avoir laissé de grandes traces dans l’histoire du chef-ban de Theux.
Et pourtant... Son origine remonte (...)

mardi 8 septembre 2009
par  Valérie Dohogne

Spixhe

Le village de Spixhe
L’histoire de Spixhe nous révèle que depuis le début de son existence, vraisemblablement au llème ou 12ème siècle, ce village a toujours connu une certaine célébrité. Son nom est cité pour la première fois en 1318 sous la forme de Spiex (1). Son premier atout fut son moulin à farine, (...)

mardi 8 septembre 2009
par  Valérie Dohogne

Le village de Spixhe

LE VILLAGE DE SPIXHE
Le bourg principal de la commune de Theux est établi dans un élargissement de la vallée du Wayai, à peu près à égale distance (7 1/2 kilomètres) de Spa et de Pepinster. Rejoint par les hameaux de Juslenville, au nord, de Marché et de Spixhe, au sud, il forme avec eux une (...)

jeudi 9 juillet 2009
par  Chantal Cloes

Nos cours d’eaux ne sont pas des poubelles ! Y compris pour nos déchets verts…

Nos cours d’eaux ne sont pas des poubelles ! Y compris pour nos déchets verts…
Nos ruisseaux et rivières, véritables joyaux, font partie intégrante de notre patrimoine. Malheureusement, ils sont souvent considérés comme des poubelles. Que ce soit pour le tourisme, pour la biodiversité et (...)

samedi 29 mars 2008
par  Sandra Faccoli

En amont

Il est malaisé de rester à Theux sans être obsédé par la pesante silhouette du château de Franchimont. Image écrasante qu’on retrouve dans beaucoup de pages de l’histoire de la Principauté épiscopale de Liège, portant la marque de Guillaume de la Marck, Sanglier des Ardennes et Souverain-Mayeur de la Cité (...)

samedi 29 mars 2008
par  Sandra Faccoli

Le village de Marché

Le village de Marché disent les géologues, est établi sur l’étage famennien (assise d’Esneux), qui est formé principalement de psammites, de schistes et de macigno. On voit, sur la route de Spa, entre Rainonfosse et Spixhe, un magnifique affleurement de cet horizon, qui renferme de nombreux Spirifer (...)

samedi 29 mars 2008
par  Sandra Faccoli

Nos routes franchimontoises

La première route carrossable digne de ce nom ayant traversé Theux, date du milieu du XVIIIe siècle. Avant cette date, il n’existait, comme aurait dit La Fontaine, que des chemins montants, sablonneux ou rocailleux et surtout malaisés. La route portant le n° 2 de la Principauté de Liège, qui devait (...)

jeudi 27 mars 2008
par  Sandra Faccoli

Nos lieux dits

Nombre de nos concitoyens qui ne connaissent que vaguement le nom de certains lieux dits disséminés dans notre commune de Theux seraient, certes, curieux d’en connaître l’origine. Voici d’après l’acte de vente de M. X. concernant une pièce de pré sise au terroir et sur la commune du dit Theux, au lieu (...)

jeudi 27 mars 2008
par  Sandra Faccoli

Nos villages

La commune de Theux comprend quantité de hameaux plus ou moins importants et nous espérons que ces quelques notes concernant certaines de ces petites agglomérations seront bien accueillies par nos lecteurs. Marché, on rencontre pour la première fois ce nom sur un document de 1382 : Wautelet fils (...)

jeudi 27 mars 2008
par  Sandra Faccoli

Chinrue

Chinrue, un très vieux chemin ; Chinrue, une rue récente.
Le premier chemin traversant ce qui allait devenir le bourg de Theux était une route venant de Fays (Chaussée Trèves-Tongres) par Pierreuchamps, franchissant la Hoëgne au lieu-dit "Leys", puis remontant le cours du ruisseau le Wayot, (...)

vendredi 10 août 2007
par  Chantal Cloes

Petite Juslenville

Notre patrimoine
PETITE JUSLENVILLE
C’est en ces termes que l’on rencontre pour la première fois, en 1782 le nom de cette partie de Juslenville, située au-delà de la Hoëgne. Auparavant aucune mention n’a été retrouvée, il faut dire que cet endroit était très peu habité et aucune histoire ne s’y (...)

jeudi 12 avril 2007
par  Chantal Cloes

Le Pont Napoléon

A cette époque, les armées de Napoléon, toujours à court de soldats, incorporaient nos jeunes Franchimontois. Le lieu de rassemblement étant Liège, ils devaient s’y rendre par leurs propre moyens. Ces jeunes gens de Theux, Polleur, La Reid, etc.. se donnaient rendez-vous Fagne Saint Remacle devant un (...)

jeudi 12 avril 2007
par  Chantal Cloes

Lu Voye des Bottresses

Les cloutiers des environs de Spa, spécialisés dans la fabrication des gros clous à large tête, les faisaient parvenir aux environs de Trooz d’où la Vesdre était alors navigable. Le transport était opéré par des femmes qui, chargées d’un bot (hotte) prenaient par un petit chemin pour piétons. Arrivées à (...)

jeudi 12 avril 2007
par  Regnier Tieffels

A l’Ermitreie

C’était au temps des ménestrels, un groupe de ceux-ci se produisait avec succès au château de Franchimont quand un des jeunes musiciens tomba en adoration devant la fille du châtelain. Quelques jours après le départ de ces troubadours, le jeune homme amoureux revenu à Theux vint se bâtir une petite (...)

jeudi 12 avril 2007
par  Regnier Tieffels

So les Borsut (Juslenville)

Un fragment de la pierre tombale : d’honèste et dévotte Lynor de Borsut, fille d’un commissaire à Liège et femme de Jehan Michel (le jeune) greffier à Theux, décédée en septembre 1597. Il ne reste de l’épitaphe écrite autour de la dalle que ces quelques mots. "Este Eléonore de Borsut espeuzé à Jean Michel. (...)

jeudi 12 avril 2007
par  Regnier Tieffels

Tillot

Route de Mont, était une plantation de tilleuls dont la seconde écorce qui portait le nom de tille était recherchée pour la fabrication des cordes descendant au fond des puits très nombreux dans nos contrées, et pour leur résistance contre l’humidité.
pdf, R (...)

jeudi 12 avril 2007
par  Regnier Tieffels

A l’Marnir

Grand terrain qui se situait à droite de la route de Jevoumont, peu avant l’entrée du village. Cette terre calcaire mélangée d’argile (marne) était un engrais qui se semait après les semailles d’automne.
R Tieffels, pdf

jeudi 12 avril 2007
par  Regnier Tieffels

Voye des Sacrémint

Cet ancien chemin est redevable de cette dénomination aux fréquentes inondations qui jadis entravaient toute circulation dans Theux centre. Cette situation empêchant de porter le Saint Sacrement à certains malades isolés, le clergé prenait alors par la route de Jevoumont, empruntait ce petit chemin, (...)

jeudi 12 avril 2007
par  Regnier Tieffels

Thier du Gibet

On y pendait les condamnés à mort. L’exécuteur des supplices devenait propriétaire d’un fief dit du larron, terrain d’une contenance de trois bonniers et cinq jurnaux, situé sous Oneux. Plus les cordes des pendus qui se vendaient un bon prix. On connaissait déjà l’existence de ce fief en 1440
pdf - R (...)

jeudi 12 avril 2007
par  Regnier Tieffels

A Haut Fornai

Il se situe non loin de Juslenville et fut exploité un temps par de Limbourg. Après exploitation, il n’en restait juste que le creuset, quand en son emplacement, Fyon y fit bâtir son château, qui, après démolition fut reconstruit par Mr Rittwéger. Ce dernier château est actuellement disparu.
extrait (...)

mardi 30 janvier 2007
par  Chantal Cloes

La Bouxherie

Jusqu’à la fin du XVème siècle, l’endroit où s’élèvent actuellement les maisons de la Bouxherie était couvert de buissons si l’on en croit l’étymologie. Ce nom viendrait du latin "buxalia" = buisson, en wallon, bouhis signifie un hallier. Une autre hypothèse fait dériver ce nom du wallon : bouhi : frapper, (...)

lundi 29 janvier 2007
par  Chantal Cloes

La Boverie et la Maison Naveau

La Maison Naveau au lieu-dit La Boverie
La langue de terrain comprise au départ des routes de Jevoumont et Hodbomont est depuis très longtemps un site historique, on y trouve la carrière du fameux marbre noir de Theux - le géologue Davreux écrivait en 1833 "ce marbre peut être considéré comme le (...)

mardi 19 septembre 2006
par  IG

Wislez

Wislez est un très joli hameau reconnu pour sa ferme déjà citée dès 1343 et ses jolies maisons campagnardes. Le ru de Wislez s’écoule gentiment au milieu des prés. Wislez est un lieu de passage de nombreuses promenades.

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois