La Boverie et la Maison Naveau

lundi 29 janvier 2007
par  Chantal Cloes
popularité : 18%

La Maison Naveau au lieu-dit La Boverie

JPEG - 14.2 ko
La langue de terrain comprise au départ des routes de Jevoumont et Hodbomont est depuis très longtemps un site historique, on y trouve la carrière du fameux marbre noir de Theux - le géologue Davreux écrivait en 1833 "ce marbre peut être considéré comme le plus beau des marbres noirs connus, il prend un poli extrèmement brillant" - redevenue célèbre au 16ème et 17ème siècle, elle fut, entre autres, louée au sculpteur Jean Delcour.

Elle semble abandonnée dans le courant du 18ème siècle et Nicolas Fréon, meunier de Theux, bourgmestre en 1774, oncle de LF Dethier, construit sur le terrain précédant la colline, une belle demeure de style Louis XVI. Mais à cette époque, le corps de logis n’occupait que la moitié droite du bâtiment, la partie gauche comportait une grange, une étable et un fenil, d’où tout simplement une porte charretière, une porte basse et quelques ouvertures de peu d’importance.

Cette maison a été habitée à partir de 1806 par LF Dethier (avocat, meneur de la révolution franchimontoise, voir pdf 519 d’août 1989). En plus de ses multiples occupations, il avait découvert la carrière et avait même un représentant à Paris. Après sa mort en 1843, son fils aîné, Aristide (inventeur de la Mine du Rocheux, voir pdf 525 de février 1990) continue à habiter la maison et à exploiter la carrière, sans grand succès malgré ses efforts. En 1870, un an avant sa mort, il vend la propriété à Emile Naveau, bourgmestre de Bommershoven, près de Tongres. La famille Naveau va conserver la demeure durant une centaine d’années et, au début de ce siècle, va totalement transformer la partie gauche et en faire le pendant exact de la partie habitée, reportant la chaîne à refend centrale vers l’extrémité. La façade très homogène s’inscrit entre les deux chaînes, les dépendances seront également aménagées en concordance de style et nous aurons la belle gentihommière que nous connaissons actuellement.

Cette propriété appartien aujourd’hui à Monsieur A Vandervelden, un antiquaire liégeois qui y a entrepris de gros travaux d’entretien et d’aménagement.

La maison est souvent désignée sous le nom de "La Boverie", ce qui peut prêter à confusion. Autrefois, une auberge (devenue la demeure de Henri Dandrimont, médecin et bourgmestre de Theux de 1832 à 1883 et qui fut détruite par un incendie durant cette période) se situait à l’emplacement de l’ancienne gendarmerie. Y siégeait une cour de justice chargée de juger les délits commis dans les territoires de la Porallée et de la Commune de Saint-Remacle. Il y avait souvent saisie de bétail qui était entreposé à cet endroit d’où le nom de ce lieu-dit.

Cette entrée de Theux, qui était au 17ème siècle défendue par une porte fortifiée, a également bien changé en moins de cent ans ; nouvel aspect des bâtiments, percée d’une nouvelle route, l’avenue Reine Astrid, carrefour élargi et modernisé. Elle a perdu son charme vieillot mais garde encore fière allure.

A.Gonay, PDF 545 - octobre 1991


Navigation

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Top Articles