Le Moulin Banal

Description

Bref historique

Un moulin à eau existait déjà ici en 898, il était alimenté par un bief, aujourd'hui disparu.

Le moulin est dit banal, non parce qu'il est commun, mais parce qu'au Moyen Age, les paysans de tout le "Ban de Theux" étaient obligés par le seigneur de venir moudre à ce moulin, moyennant un droit de mouture, versé au seigneur sous forme de farine.

Le moulin deviendra propriété des Communes jusqu'en 1813. Il est alors adjugé aux enchères et c'est François Biolley, industriel, qui en devient le premier propriétaire "privé". Différents propriétaires et ou meuniers se succèdent jusqu'en 1962, lorsque Joseph Collette, le dernier meunier arrête de moudre par manque de grain.

Jusqu'en 1850, le moulin disposait de deux roues à eau en bois, qui actionnaient quatre paires de meules. En 1850, une très imposante roue de fer les remplace. En 1923, le bief est fermé et le meunier de l'époque remplace la force de l'eau par un moteur semi diesel. En 1962, ce moteur est revendu, le moulin ne tourne plus, faute de force motrice. Cependant, la marchinerie du XVIIIème siècle est intacte. Roues et engrenages, meules, trémies, chaînes à godets, système de débrayage, silos, ... sont visibles.

Une maquette permet de comprendre l'implantation du moulin. Le visiteur découvrira tous les éléments du moulin, les outils y attenant, des documents, des objets qui évoquent le travail et la vie du meunier.


Infos supplémentaires
  • Période et horaire d'ouverture :

    Ouverture et visite sur simple demande

  • Période et horaire d'ouverture :

    Ouverture et visite sur simple demande

  • Groupes acceptés