Le Pont Napoléon

jeudi 12 avril 2007
par  Chantal Cloes
popularité : 16%

A cette époque, les armées de Napoléon, toujours à court de soldats, incorporaient nos jeunes Franchimontois. Le lieu de rassemblement étant Liège, ils devaient s’y rendre par leurs propre moyens. Ces jeunes gens de Theux, Polleur, La Reid, etc.. se donnaient rendez-vous Fagne Saint Remacle devant un petit pont branlant. Et là, avant de passer ce petit ponceau, se déroulait le douloureux moment des adieux entre parents et amis venus accompagner ces pauvres enrôlés qu’ils ne reverraient peut-être jamais. A l’autre côté de cette passerelle, combien de fois rafistolée, nos recrues se considéraient déjà sous les ordres de l’Aigle. Et voilà pourquoi ce ponceau isolé fut baptisé Pont Napoléon.

pdf, R Tieffels