42. Verte campagne

lundi 21 février 2005
popularité : 40%

- Départ : de l’église de Jehanster
- Distance : 6km500.
- Durée : 1heure30.
- Difficulté : moyenne.

- promenade fléchée de la carte Pays des Sources Nord N°42
- chemin asphalté entre les prairies
- endroits très boueux par temps de pluie
- point de vue magnifique

Détails de la promenade

Au 14ème siècle, Jehanster fut constitué en seigneurie (1372), au 18ème siècle, il faisait partie du ban de Theux. Le village est probablement lié à l’exploitation de mines de fer dans la région. Son blason : une étoile rouge sertie de trois losanges en souvenir de l’ancienne seigneurie.

Ce village compte pour l’essentiel des fermes en long, perpendiculaires, des XVIIIe et XIXe siècles, en grès, sous bâtières de tuiles. Jehanster est situé sur une crête sauvage accrochée aux contreforts des Hautes Fagnes, flanqué de ses deux crêtes avancées comme des tours de garde : Jonckeu et Faweux.*
Départ de l’église de Jehanster (L’église de Jehanster est construite de brique et calcaire, dans la tradition classique. Datant de 1852, elle est renommée pour son acoustique) dans laquelle vous pourrez admirer les orgues classées au patrimoine wallon.*

Juste en face de l’église une potale (inaugurée en 1958). Deux versions existent pour expliquer les raisons de cette potale : soit pour commémorer le pèlerinage annuel à Notre Dame de Foy, soit placée par une famille jehansteroise en remerciement d’une guérison.*
Commencez à monter le village ; vous remarquerez tout au long de la montée les fermes typiques (transformées à l’heure actuelle en habitations privées).
En continuant à monter le village sur votre droite vous verrez une ancienne chapelle (habitation privée). Cette ancienne chapelle de Jehanster est déjà citée en 1667 par un « acte de la cour féodale de Jehanster ». Reconstruite en 1686, les travaux s’achèvent en 1722 et l’autorisation d’y célébrer la messe est donnée par le Prince-Evêque de Liège. Désaffectée en 1853, elle servit alors de grange et d’étable.*
En 1973, une croix dont le christ a été sculpté par M. Henri Cols a été érigée sur la façade pour commémorer le 250ème anniversaire de la Fondation de cette ancienne chapelle.*
Tenez votre droite, ne prenez pas le chemin du Many qui redescend sur la grand’route de Polleur, mais celui de gauche qui longe l’ancienne école maternelle et qui descend vers le trou Colla. Sur votre droite, après la ferme vous observerez une croix (qui vient d’être restaurée par des bénévoles). C’est le crucifix du Chemin de Surister. Un crucifix avait été fixé sur un arbre qui tomba malade. Cet arbre fut abattu et le crucifix fut planté au centre de la souche. Cette croix n’est pas une croix officielle. C’est la croix du cercueil d’un villageois enterré civilement. Un héritier l’a clouée sur ce hêtre qui était proche de son atelier.*
Vous descendez maintenant en longeant l’ancien terrain de foot. Il est reconverti maintenant en pâtures pour petit élevage.
A l’embranchement, prenez à gauche, et continuez sur la route asphaltée jusqu’au petit cours d’eau (Rau du Hélivy) qu’enjambe un tout petit pont en béton.

Gardez toujours votre gauche et ignorez les deux chemins avant et après l’étang qui se trouve sur votre droite (ils remontent vers Surister). Vous passez devant les étangs sur votre gauche et vous repassez aussi au-dessus du "Rau du Hélivy).
Le chemin remonte légèrement et à l’embranchement prenez le chemin de gauche.
De ce chemin vous aurez un point de vue formidable sur le bois du Staneux et par beau temps vous apercevrez l’éolienne de Bronromme.
Vous arrivez devant une ancienne ferme et vous gardez votre droite en continuant à remonter vers le centre du village de Jehanster.
Vous arrivez sur une petite place (la croix de Pierreuseheid se trouve sur votre droite).
En face vous verrez la salle des fêtes du village et au-devant une des stèles des droits de l’homme, érigée un peu partout dans la commune et alentours.
Stèle 16 : « Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a pas de constitution. »
Cette stèle a été placée sur la route des Droits de l’Homme, qui parcourt tout l’ancien Marquisat de Franchimont, en juin 1990, pour commémorer le 200ème anniversaire du Congrès de Polleur. Cette réunion de délégués des divers bans de la région s’est ouverte en 1789 afin de rétablir les libertés et franchises du pays de Franchimont. Après plusieurs jours de réunions, le congrès a adopté le texte d’une « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », s’inspirant de la déclaration proclamée à l’Assemblée Nationale française peu de temps auparavant et ponctuée d’accents locaux. Le Congrès de Polleur jouera ainsi un rôle non négligeable dans la révolution liégeoise.
Redescendez vers l’église.

- *Sources : cd rom du Gal Terres de Hoëgne
Bonne promenade !
aquarelle aimablement prêtée par mr Delaite, reproduction interdite


Documents joints

Keyhole Markup Language - 571.4 ko