Pierre Boulanger

lundi 5 mai 2008
par  Chantal Cloes, Mélanie
popularité : 11%

Pierre Boulanger : sacré Pierrot

Pierre Boulanger est né le 26/03/1943 à Jehanster dans la ferme familiale. Il a fréquenté l’école du village avec ses six frères et ses deux sœurs tout en aidant ses parents à la ferme. Avant et après l’école, il y avait les vaches à traire et tous les bras étaient nécessaires pendant la fenaison. C’était un mélange de plaisirs et de contraintes et les week-ends étaient bien chargés ! Il fit ses études supérieures à l’école Albert en mécanique, mais se spécialisa ensuite dans l’électricité. Dès la fin de ses études, il travailla dans l’entreprise de Léopold de Spa (fine mécanique), puis fut engagé à l’Intervapeur. En 1968, il épousa Marie-Claude Schmetz, une Pollinoise rencontrée lors de la célèbre fête du Coucou. Il se souvient qu’à cette époque, il y avait encore un cortège de chars fleuris et que de nombreuses personnes exécutaient des danses folkloriques tout au long du parcours. La procession se terminait sur le Vieux Pont d’où était jeté à l’eau le dernier marié de l’année. Pierrot et Marie-Claude auront cinq enfants et trois petits-enfants. Il restera à l’Intervapeur jusqu’à sa prépension en 2001. Il savoure sa retraite complète depuis 2003, retraite qui lui permet de s’occuper de ses petits-enfants. Pierrot est aussi le Président du Comité des Fêtes de Jehanster (il succéda à René Flausch en 1993). Avant 1970, seuls les célibataires faisaient partie du comité des Fêtes, mais, très vite, il y a eut un trop peu de bras. Après cette date, les jeunes hommes mariés purent réintégrer le comité qui reprit de l’expansion. Depuis, le comité s’occupe d’organiser la kermesse annuelle (1er week-end de septembre), une marche pédestre, un rallye touristique automobile, le souper du réveillon et la gestion de la salle "Le Relais des Sarts". Le Comité parraine aussi l’asbl AEC (Aide aux Enfants Cancéreux) pour laquelle il récolte des fonds afin de subsidier l’association. Pierrot aime les promenades, les jeux de cartes, le bricolage et le jardinage. Il apprécie les bons livres (historiques ou romans policiers bien ficelés) et les mots croisés. Sa passion ? Les balades en montagne (qu’il espère faire encore pendant de longues années). Il déteste ne rien faire : impossible pour Pierrot de rester inactif. Il est toujours en route, toujours occupé : un bricolage par ici, une fête par là,une course ou une réunion du comité, une fête au village ou un souper entre amis… Fidèle à ses idées et à ses principes, homme de cœur en tous points, il tient aussi compte des avis des autres et donne sans compter. Il espère qu’il y aura une relève pour le comité des Fêtes et que les jeunes suivront la voie tracée par les anciens pour organiser des activités villageoises et qu’ils continueront à faire vitre l’âme de son village qu’il aime tant.

Chantal Cloes

Pays de Franchimont 698 mars 2005