Jean-Michel Berthrumé

Nouveau secrétaire communal
vendredi 9 mai 2008
par  Alexandre Lodez , Mélanie
popularité : 17%

Notre nouveau secrétaire communal est un ardennais de pure souche. Il est né le 30/12/1953 à Bovigny, quasi dans la cuisine de la ferme des grands-parents. À l’âge de trois ans, il déménage à Vottem pour finalement se retrouver à Verviers. Ses humanités, il les passe à l’Athénée de Verviers et c’est là son premier contact avec M. Corne. À dix-huit ans, il entame des études d’ingénieur agronome à Gembloux où il fait la connaissance d’un autre Theutois, Jean-Louis Closset.
Sur le chapitre scolaire, nous devons aussi mettre en évidence qu’il a passé un DES en droit administratif à l’Université de Liège en 1999-2000. Une fois son diplôme d’ingénieur en poche, il s’embarque pour un long voyage au Niger. Onze ans durant lesquels il sera chef de projet dans le cadre de la coopération au développement. Il prendra alors une sérieuse dose d’expérience dans le domaine du développement rural "durable", domaine qu’il va retrouver, il y a cinq ans, à la commune de Theux dans le cadre du projet "Fondation rurale de Wallonie". L’Afrique sera pour lui une aventure exceptionnellement riche au niveau tant humain que technique. La richesse humaine de l’expérience se situe au niveau tant des autochtones que des nombreuses autres nationalités. Cette expérience, il l’a vécue en famille avec son épouse et ses deux fils.
En 1990, il fera une double expérience. Tout d’abord, à Theux, durant trois mois et ensuite au Burundi. Il y vivra quelques mois pour, finalement, décider de retourner au pays. L’expérience burundaise fut jugée par lui comme moins favorable et sans doute très différente du Niger. Commence alors l’adaptation à la vie malmedienne : notre secrétaire communal a beaucoup de difficultés à se réadapter. La vie sociale et l’aspect financier sont fort différents.
Si les conditions sont différentes, notre homme ne manque pas de caractère et sa volonté est claire. Il relève le défi d’organiser un service des travaux performant. Il cherche, tant pour le staff des employés que pour le staff des ouvriers, à fournir les meilleures conditions de travail : achat de nombreux nouveaux véhicules, réalisation d’un nouveau hall des travaux, rénovation des locaux des employés, informatisation des services. Petit à petit, il a construit un service de quarante-cinq personnes pouvant faire penser à une PME en travaux publics au sein de l’Administration communale. Pendant dix ans, il travaillera à construire une équipe la plus efficace possible. Avec la volonté de se dépasser, il va se lancer un défi. Il décide de se préparer à changer de métier. Passer d’une branche technique à une branche administrative, voilà, dite en quelques mots, la teneur du changement. Au moment où ses fils entament des études universitaires, il retourne à l’école d’administration. Il y réussit. S’ouvre alors, au départ du secrétaire communal, la porte de la fonction. Cette fonction, il l’occupe depuis le mois d’août 2001. Il s’y fait petit à petit, car, même s’il connaît bien la maison, il est évident que le premier fonctionnaire de la commune découvre chaque jour de nouvelles réalités. Nous pourrions résumer en trois points les axes importants sur lesquels il travaillera : * l’axe administratif où son travail de "notaire-greffier" est important et est rehaussé de la tâche de fonctionnaire dirigeant un service de plus de cent personnes ; * l’axe technique où il est fortement intéressé par le développement de nouvelles technologies ; * l’axe humain en souhaitant améliorer la qualité d’accueil (matériel) au sein de l’Administration communale. Les Theutois et Theutoises feront la découverte de leur nouveau secrétaire communal au fil de sa carrière. Souhaitons-lui bon travail et beaucoup de succès dans cette noble tâche remplie avec qualité par nombre de ses prédécesseurs.

Alexandre Lodez.

Pays de Franchimont 659 novembre 2001