René Lahaye

Theux fête René
vendredi 9 mai 2008
par  Albert Moxhet, Mélanie
popularité : 9%

Organisation : Chevalerie de l’Ordre du Chuffin asbl, du 1641 au 07-12-97 à la bibliothèque communale de Theux C’est par une exposition reflétant de multiples aspects de sa carrière que Theux a fêté René Lahaye à l’occasion de ses 80 ans.

Le vernissage, à la bibliothèque communale de Theux, fut l’occasion pour MM. Alex Gonay et Maurice Corne de souligner quelques détails, souvenirs et traits de caractère de ce personnage qui semble d’une inaltérable jeunesse, comme on a pu s’en rendre compte lorsqu’il prit lui-même la parole pour remercier et demander qu’on encourage de jeunes talents comme celui de Jean-François Demoulin, le « bédéiste » du Verbouc,
Dès son enfance, René Lahaye n’a cessé de dessiner. Il ne resta cependant pas autodidacte, puisqu’il étudia à l’Ecole des Arts décoratifs de Verviers sous la direction de Philippe Derchain. Le service militaire, la mobilisation, une blessure reçue sur la Lys, puis le stalag l’amènent à s’intéresser de près au théâtre, avec les astuces que l’on devine pour suppléer au manque de matériel. A la fin de la guerre, il crayonne des caricatures pour le journal des troupes américaines. On le retrouvera aussi croquant les coureurs cyclistes et d’autres célébrités pour Le Jour, mais le virus du théâtre ne le lâche pas : il dessine des costumes de scène où l’authenticité est primordiale et, une chose entraînant l’autre, s’occupe aussi du maquillage, du décor, de la publicité et de la mise en scène. Le voilà bientôt à la tête d’une maison de location de costumes à laquelle, par exemple, Jean Renoir fera appel lors du tournage du Caporal épingle. René sera aussi directeur du Grand Théâtre de Verviers. Ce sont les costumes historiques qui amenèrent René Lahaye à Theux.

Aux alentours de 1950, le cortège des visiteurs célèbres et le premier Jeu de Franchimont, sur la place du Perron, bénéficièrent de sa collaboration ainsi que de ses talents de maquilleur. René reviendra régulièrement animer et décorer le bal des pompiers et d’autres soirées. Aussi ne faut-il pas s’étonner qu’en 1967, la famille Lahaye se fixe définitivement à Theux. L’année suivante voit la célébration du 500e anniversaire de l’expédition des 600 Franchimontois. René s’investit à fond dans la préparation des festivités, en particulier dans le spectacle donné au château : mise en scène, costumes, maquillages, décors produiront, sous son autorité, un mémorable succès. René sera aussi un des fondateurs de la Chevalerie de l’Ordre du Chuffin. Très sollicité, René n’en continue pas moins à peindre, dessiner, maquiller, coiffer, créer, raconter, rire et faire rire... Ses tableaux et dessins, les photos et documents exposés à la bibliothèque témoignent éloquemment de la part qu’il a prise dans la vie theutoise, mais aussi de la place déterminante que la perspective théâtrale occupe dans l’ensemble de sa production.

A.M.

Pays de Franchimont 618 décembre 1997