Franz Deroanne

mercredi 13 août 2008
par  Jean Doutrelepont
popularité : 12%

Le connaissez-vous ?
et
le saviez-vous ?

Né au pied des ruines de Franchimont, il fut l’un des fondateurs de ce « Pays de Franchimont » que vous avez le plaisir de lire aujourd’hui.

Quand il entra au sein de ce comité originel, il était âgé de 39 ans, rempli de bonne volonté, de gentillesse, de générosité tacite, bref un véritable mécène du cœur. En même temps que le 25e anniversaire de ce journal, c’est un peu le sien que nous fêtons aujourd’hui.

1946-1971, 25 ans, 300 séances, pardon, je pense qu’il en a « loupé » une, cet homme dont je ne vous ai pas encore dit le nom, mais que vous avez deviné, a cette année 64 ans et reste le moteur administratif de notre journal. Le plus extraordinaire peut-être, c’est qu’il a gardé toutes les qualités de ses 39 ans. Avec un soin jaloux, il veille à la conservation de tout ce qui fut et est encore le « Pays de Franchimont ». Douze caisses de trois kg chacune renfermant les dossiers historiques du « Pays de Franchimont », 24 numéros dans chaque boîte, les factures, la publicité, tout cela est rangé et ordonné minutieusement.

Saviez-vous que durant 10 ans, ce travailleur consciencieux s’est rendu à vélo à chacune de ces séances mensuelles, même par les plus grands froids (3 bons km). Ce champion, vous l’avez sans nul doute reconnu, amis lecteurs, n’est autre que notre sympathique collaborateur Franz Deroanne.

Saviez-vous que chaque mois, Mr Deroanne s’enfile la bagatelle de 150 bandes pour envoyer à l’étranger ce journal tant apprécié par nos Theutois partis à l’extérieur.

Saviez-vous que la France, le Canada, la Grande-Bretagne, la Mauritanie, les U.S.A., le Luxembourg, le Brésil, la Tunisie, l’Argentine, l’Uruguay, l’Egypte, l’Italie comptent des lecteurs de notre journal. Eh oui !

Saviez-vous que Mr Deroanne est le dernier fondateur encore en activité, et qu’au moment de cette fondation on payait 20 frs pour l’abonnement d’un an au « Pays de Franchimont ».

Saviez-vous que dans le premier numéro du journal « juin 1946 », on pouvait lire ceci : « La Fanfare Royale l’Union Fraternelle de Theux-Franchimont (devenue la Royale Harmonie, n’oublions pas de le souligner) ouvre un cours de solfège et d’instruments dirigé par Mr Ansion ».

Saviez-vous que Régnier Tieffels a écrit pas moins de 200 articles.

Saviez-vous que Mr Deroanne fut une fois appelé à l’enregistrement pour avoir mis de bonne foi sur plusieurs reçus 30 centimes par 500 frs alors que la taxe était de 7 %. Le « Pays de Franchimont » dut bien sûr payer la différence, mais Mr Deroanne, une fois de plus, nous évita de payer l’amende. Notez qu’on ne s’en serait jamais rendu compte sans la bonne conscience d’un de nos lecteurs contribuables. A quoi cela tient quand même.

Saviez-vous qu’en 1957, et durant plus de 10 ans, le « Pays de Franchimont » manqua de collaborateurs et que Mr Deroanne dut pallier ce grave inconvénient en commandant un bouquin de Vandevoir qui racontait l’histoire de Magonette et Gêna pour pouvoir « boucher les trous » comme on dit chez nous.

Saviez-vous que 51 bureaux de poste distribuent notre prétendu petit journal.

Saviez-vous qu’à l’heure actuelle le « Pays de Franchimont » compte 717 abonnés dont 159 à l’extérieur.

Et pourquoi pas quelques titres parus sur les 25 ans de notre édition.

Saviez-vous que dans le n° 9 de 1951, on pouvait lire « Une nouvelle tradition est née dans le folklore wallon avec « le jeu de Franchimont », extrait du journal la Métropole.

Le n° 8 de 1954 stipule : « Une famille à l’honneur ». La nouvelle place Spéder de Harven, discours de Mr Boutet, Bourgmestre et de Mr André Spéder de Harven.

Le n° 8 de 1961 nous relate « Une visite guidée de nuit au château de Franchimont ».

Que dire encore de ce fameux « Spectator » (Mr Aug. Bodart) que l’on rencontrait à la « une » de toutes nos éditions, de Mr Pahaut et de son successeur à la tribune libre sportive, Mr Herman Bertrand, notre actuel secrétaire du S.I. qui, depuis 14 ans, apporte son concours à la rédaction du journal.

Qui ne connaît Pierre Den Doven ou Alexis Doms, ces deux érudits de l’histoire de notre cité qui apportèrent eux aussi leur précieuse collaboration.

Les « saviez-vous que... », « qui ne connaît... » pourraient encore tenir beaucoup de place.

A tous ces collaborateurs anciens, plus jeunes et actuels, le « Pays de Franchimont » dit son plus grand merci. Qu’ils sachent que si la place n’est pas sur le papier, elle est dans notre cœur.
Pour terminer, qu’il me soit permis de remercier une fois de plus celui pour qui cet article a été principalement écrit et de lui souhaiter au sein de notre équipe une longue et encore aussi fructueuse collaboration sans laquelle le « Pays de Franchimont » ne serait plus qu’un souvenir.

Permettez-moi dès lors de vous rappeler à tous le C.C.P. 13.32.08 que nous a apporté, il y a 25 ans d’ici Mr Deroanne et qui est toujours là aujourd’hui. Nous espérons que nos lecteurs dépasseront dans très peu de temps le chiffre de 1.000.

Jean Doutrelepont

Pays de Franchimont n°6, juin 1971