Theux depuis toujours

lundi 11 avril 2005
par  IG
popularité : 24%


Theux plonge ses racines dans la préhistoire. La riante et fertile « FENETRE » de Theux a vu passer des chasseurs mésolithiques (7000 av.J.C) et les agriculteurs néolithiques (Becco, Jevoumont, Juslenville encore occupées pendant l’âge des métaux). Les Gallo-romains s’y installent nombreux (cimetières fours de potiers, bas-fourneau, temple) et vont donner le nom de « TECTIS » à notre vieille cité. Des tombes et un édifice funéraire du VIème siècle signalent les Mérovingiens. Sous les Carolingiens, le district de Theux, vaste domaine de chasse et paroisse (814), dépend du roi et abrite un palais (820). En 898 et 915, il est donné à l’évêque de Liège qui en sera le seigneur jusqu’à 1794. Au XIème siècle, Theux devient le chef ban de ce qu’on appellera au XVIème siècle le Marquisat de Franchimont, avec les bans de Verviers, Sart, Spa et Jalhay. Un château est alors construit sur une colline. C’est de là qu’en 1468 partiront les 600 Franchimontois pour tenter d’occire à Liège Charles le Téméraire ; tous seront massacrés et le pays dévasté. Peu après l’industrie métallurgique prendra son essor : la batterie de cuisine theutoise sera vendue dans toute l’Europe de l’ouest et laissera de nombreuses traces dans plusieurs lieux de la cité. A Theux-Polleur naîtra, un mois seulement après Paris, la révolution franchimontoise de 1789, proclamant une déclaration des droits de l’Homme, plus démocratique qu’en France ! Au XIXème siècle, et jusqu’à 1940, l’industrie textile y prendra une grande expansion. Aujourd’hui Theux vous propose de découvrir son patrimoine architectural, sa nature, son folklore,…