Cercle des combattants Franchimontois

vendredi 15 avril 2005
popularité : 7%

Historique

En 1917 des combattants Franchimontois se rencontraient, en repos, au camp de Bulscamp. Ces réunions, souvent copieusement arrosées, paraît-il, étaient l’occasion de se communiquer les nouvelles : les bonnes et les mauvaises, des amis sous les armes. Et c’est dans une de ces réunions que quelqu’un, Jules Warnotte, dans l’euphorie des retrouvailles, émit l’idée, accueillie à l’unanimité et dans l’enthousiasme, de fonder une association des Theutois. Aussitôt dit, aussitôt fait, les statuts furent immédiatement établis : en voici l’article premier : « Il a été constitué à Bulscamp, le 16 décembre 1917, en dehors de tout esprit politique, philosophique ou linguistique, sans distinction de grade, le “Cercle Les combattants Franchimontois”.

But

Le but de ce cercle est l’union des concitoyens de la commune de Theux et la continuation de cette union après la guerre.
Tout cela c’était très beau, mais hélas, malgré quelques signes précurseurs, la guerre n’était pas encore finie ; le cap le plus dur restait encore à franchir : la grande offensive libératrice allait commencer et malheureusement cette offensive coûta la vie à 13 de ces braves, dont deux tombèrent la veille de l’armistice, le 10 novembre 1918.
Puis ce fut l’armistice, la grande joie de la libération, le retour des rescapés. Leur réception officielle eut lieu le 6 juillet 1919, dans un enthousiasme et une joie indescriptible. Hélas, tous n’étaient pas revenus, il y avait malheureusement beaucoup trop de manquants, et une grande tâche restait à accomplir : tenir la promesse faite à ceux qui reposaient en terre flamande ou ailleurs, de ramener leurs restes glorieux en terre theutoise. Après deux ans d’effort et d’innombrables difficultés, le but fut enfin atteint : le 19 mai 1921, les restes de nos héros rentraient à Theux. Les obsèques eurent lieu le dimanche 22 mai devant une foule énorme et recueillie : ce fur solennel et grandiose. L’après-midi après un dernier et pénible adieu, les corps de ces braves furent déposés, sous une avalanche de fleurs, dans le caveau qui avait été aménagé.
Quelle leçon tirer de tout cela : tout simplement que le 16 décembre 1917, des soldats de Theux, échappés pour quelques instants à leurs unités, se souvenant sans doute de leurs glorieux ancêtres, les 600 Franchimontois, et dans un geste aussi téméraire que le leur, se juraient fidélité entre eux ; pour le présent et pour l’avenir, et par la même occasion léguaient à leurs successeurs le devoir de continuer leur œuvre. Sans doute étaient-ils loin de supposer que ces successeurs, seraient d’autres combattants, des combattants d’une autre guerre , celle de 1940, guerre aussi cruelle et dévastatrice que la leur, mais que dans leur esprit ils n’imaginaient pas qu’elle puisse se produire.

Mais aussi :
- entretenir le souvenir des sacrifices consentis par nos aînés.
- aviver la flamme de la « Reconnaissance » due à nos Héros ;
- attirer l’attention de tous et particulièrement de notre jeunesse sur le devoir de continuer à honorer ces braves qui ont fait le sacrifice de leur vie pour que notre pays reste libre, indépendant et mérite le respect et la considération des autres nations.
- lutter avec ferveur pour la défense de la paix et le respect des droits de l’homme dans le monde entier.

Activités

- Participation annuelle à 18 manifestations patriotiques.
- Membre du Comité Régional FNC Verviers.
- Responsable du circuit N°1 du Relais Sacré (de Malmédy à Verviers) soit 19 endroits honorés.
- Toussaint : placement et enlèvement des petits drapeaux aux cimetières.
- Lors du décès d’un membre : convocations aux obsèques, accompagnement au cimetière avec drapeaux et musique ;
- Gérance du « Tronc d’Infortune » (caisse de secours ayant pour mission de venir en aide à nos membres et à leur famille, en cas de nécessité ou de malheur (décès par ex.) ; ces interventions sont faites avec discrétion scrupuleuse afin d’éviter le froissement que pourraient provoquer ces allocations de secours.
- Banquet des « Retrouvailles » en novembre.
- Visite à nos membres malades ou hospitalisés.

Contacts

- Président : ROUCHET Urbain, rue Thier-May, 21 - 4910 THEUX - 087/54.24.72
- Trésorier : MONVILLE Joseph, Rue du Maka, 6 – 4910 THEUX - 087/54.10.54
- Cotisation : 10€ (y compris 7,5€ pour la nationale FNC Bruxelles et 0,10€ pour Verviers.
- Condition d’admission : certificat de bonne vie et mœurs


Navigation

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur