Biographie

lundi 21 juin 2010
par  Chantal Cloes
popularité : 17%

Originaire du Lancashire, en Angleterre, c’est dans les années 80 que débute la carrière de Johnny Clegg. C’est entre le Zimbabwe et l’Afrique du Sud, où il passe la majeure partie de son enfance, qu’il puise ses influences.

Début 70, il rencontre l’autochtone Sipho Mchunu, avec qui il commence à jouer. Le duo noir et blanc bouscule alors tous les schémas de la musique sud-africaine, dominée jusque-là par un son importé des pays anglo-saxons. Sur le plan musical, ils ouvrent une voix totalement nouvelle : celui d’un rock zoulou, mêlant les chants africains à la guitare électrique.

En 76, Johnny et Sipho officialisent leur union par la création d’un groupe : Juluka, qui donnera naissance à sept albums, dont cinq disques d’or !

En 85, alors que le titre Scaterlings Of Africa devient un hit mondial, Sipho ne trouvant plus son compte dans le show-business occidental décide de quitter le groupe. Johnny, quant à lui, entame une carrière solo et se fait remarquer au Printemps de Bourges avec Asibonanga, en hommage à
Nelson Mandela.

En 89, paraît le single One Man, One Vote, extrait de son premier album Cruel, Crazy, Beautiful World, qui sort la même année.

Jusqu’en 94, Johnny Clegg enregistre quatre albums, puis s’efface petit à petit de la scène rock, confronté à certains mouvements nationalistes contre lesquels il se bat.

En 2006 Johnny Clegg effectue un retour très remarqué sur les scènes mondiales et reprend sa place parmi les grandes vedettes de la chanson.

JOHNNY CLEGG va avoir une année 2010 chargée...

Son nouvel album, « The Road is longer » (titre provisoire) sera le 3 mai dans les bacs. Un mélange raffiné d’épices variées – zoulous bien sûr mais aussi des influences rock, jazz, latines, africaines (Maghreb et Afrique). Les thèmes choisis sont à la fois très actuels (Love in the time of Gaza) mais abordent également des sujets plus intimes ( I know that Sound – une valse triste) ; quant à « Asilazi » le thème récurrent de la solitude de l’individu face au monde et à ses responsabilités est digne d’un hymne « Cleggien » dans la pure tradition d’ « Asimbonanga » ou de « The Crossing ».

Au printemps il participe au tournage d’un documentaire sur son pays.

2010 célèbre aussi la 1ère coupe du monde de football en Afrique du Sud et les 20 ans de la libération de Nelson Mandela, son ambassadeur emblématique. Le zoulou blanc sera bien évidemment de la fête...

extrait du livre de presse, SI Theux


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur